Thé et cognition

La consommation de thé a montré des effets positifs sur plusieurs fonctions cognitives (1,2), qui semblent liés à deux composants de ce breuvage.

–       La caféine, aussi appelée théine, pourrait améliorer l’attention (capacités attentionnelles, acuité mentale) et l’état d’éveil (vigilance, non-sommeil).

–       La théanine, pourrait améliorer l’état de relaxation et alléger le stress, en modulant l’activité alpha du cerveau.

Ainsi l’on parle de l’effet stimulant et néanmoins relaxant qui s’observe à partir d’une consommation de 2  à 3 tasses de thé.

Par ailleurs, la revue de 6 études épidémiologiques conduites en Europe, en Chine et aux Etats Unis associe la consommation de thé à un ralentissement du déclin cognitif lié à l’âge, de façon plus marquée chez les femmes (3). L’absence d’effet linéaire dose-réponse suggère une action concomitante de facteurs autres que la caféine.

Ces résultats encouragent à conduire des études complémentaires pour mieux comprendre le lien entre la composition du thé infusé et son effet sur les fonctions cognitives.

 

  1. Einöther SJ, Martens VE. Acute effects of tea consumption on attention and mood. (Review). Am J Clin Nutr. 2013 Dec;98(6 Suppl):1700S-1708S.
  2. Haskell CF, Dodd FL, Wightman EL, Kennedy DO. Behavioural effects of compounds co-consumed in dietary forms of caffeinated plants. (Review). Nutr Res Rev 2013 Jun;26(1):49-70.
  3. Arab L, Khan F, Lam H (2013). Epidemiologic Evidence of a Relationship between Tea, Coffee, or Caffeine Consumption and Cognitive Decline. (Review). Adv Nutr. 2013 Jan 1;4(1):115-22.  Article complet disponible en cliquant ici.
Dernière mise à jour : le 14 novembre 2014.