Enfant et peurs alimentaires

La Société Française de Pédiatrie a récemment publié un dossier de presse couvrant notamment les peurs alimentaires et leurs conséquences chez l’enfant. Il existe parfois un décalage entre réalité et perception chez certains parents qui émettent aujourd’hui des craintes vis-à-vis de certains aliments.

Le lait, par exemple, est parfois montré du doigt et proscrit de l’alimentation des enfants alors qu’il est indispensable à leur bonne croissance. Le sucre est, lui, souvent associé à certaines pathologies telles que l’obésité, qui ne se trouvent pas justifiées chez l’enfant si la consommation de sucre reste modérée. La viande, quant à elle, est accusée d’apporter trop d’acides gras saturés, bien qu’elle soit une source importante de fer facilement assimilable par l’enfant. De la même façon, l’huile de palme, utilisée pour la fabrication industrielle de nombreux aliments, est également contestée de par sa composition en acides gras saturés ; celle-ci ne présente cependant aucun danger pour les enfants.

Ces réactions peuvent entraîner une privation trop importante chez l’enfant et nuire à sa santé sur le plan nutritionnel.
A travers cette prise de position, la Société Française de Pédiatrie souhaite avant tout émettre un discours rassurant à destination des parents.

Cliquez ici pour découvrir l’intégralité du dossier de presse de la Société Française de Pédiatrie.

Pour envoyer cette page à un confrère, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous :
Dernière mise à jour : le 14 novembre 2014.