Un programme d’accompagnement sur le long terme

La nutrition  est un thème central des documents UNIKIT, outils simples et pratiques à destination des chefs de restaurants scolaires qui proposent des dossiers thématiques, concepts d’animation en restaurant, fiches recettes, plans menus…

Parce qu’Unilever Food Solutions soutient les acteurs de la restauration collective dans leurs démarches d’amélioration nutritionnelle, le groupe a lancé UniKIT en 2011.

UniKIT est un outil simple et pratique à destination des chefs de restaurants scolaires qui propose :

  • des brochures annuelles et saisonnières regroupant des conseils pratiques, des idées recettes, des informations utiles sur l’alimentation des jeunes et leurs besoins nutritionnels, la gamme de produits Unilever et des plans de menus intégrant les recommandations du GEMRCN ;
  • un calendrier adapté au rythme de l’année scolaire, offrant une vue d’ensemble sur les événements spéciaux, fêtes, jours fériés et vacances scolaires ;
  • des fiches recettes divisées en 4 catégories : entrées, plats, desserts, menu d’animation (suivant les événements saisonniers), et segmentées en proposition ‘économique’, ‘tradition’ et ‘tendance’.

Pour illustrer notre propos, nous avons isolé deux extraits des dossiers thématiques UniKIT.

 » BIEN INTEGRER le GEMRCN* DANS VOS MENUS

La restauration collective, particulièrement en milieu scolaire, doit répondre à des exigences nutritionnelles de plus en plus cadrés. Avec UNIKIT, Unilever Food Solutions accompagne les acteurs de la restauration hors domicile dans la compréhension des enjeux du GEMRCN et son application au quotidien, sur le terrain.

La « démarche » GEMRCN s’appuie sur deux éléments :

  1. Le respect des fréquences d’apparition des produits sur 20 repas successifs, en fonction de leur valeur nutritionnelle, sans jamais interdire aucun aliment.
  2. Le respect des portions d’aliments préconisés, en fonction des différentes populations ciblées (enfants, senior…)

 » LE GOUT ET L’ENFANT, UN RENDEZ-VOUS A NE PAS MANQUER

Rien n’est plus précieux que le goût… Considéré comme un moyen de communication, un initiateur de culture, de convivialité de partage et de plaisir, il nous est offert en héritage bien avant la naissance. Mais il importe de le développer tout au long de l’existence et plus particulièrement pendant l’enfance. C’est notamment l’objectif des Classes de Goût

Le goût, une affaire d’apprentissage

Si le goût est un sens inné, l’acceptation de certaines saveurs passe par un stade d’initiation. Les études effectuées sur la « néophobie », période durant laquelle l’enfant rejette les nouveaux aliments, ont permis de découvrir que la ténacité des parents jouait un rôle fondamental dans l’éducation alimentaire. En effet, la plupart des familles cessent de proposer un aliment à leurs enfants après 3 à 5 tentatives… Or, c’est plutôt après 7 à 10 tentatives que les enfants se montrent capables d’apprécier de nouveaux goûts plus complexes, comme ceux des légumes par exemple.

« Les enfants qui mangent varié sont ceux dont les parents mangent varié. Cette évidence marque la limite de ce qu’on peut faire en restauration collective. Les parents ont un rôle prépondérant à jouer »
Jean-Michel Lecerf, Chef du service de Nutrition à l’Institut Pasteur de Lille.

Pour un éclairage sur la nutrition durable en RHF, cliquer là.

Mots clés : Restauration hors domicile ; GEMRCN ; réglementation  ; aide au menu ;  Goût ; Plaisir ;

*  Groupement d’Etude des Marchés en Restauration Collective et Nutrition

Les commentaires sont fermés.

Dernière mise à jour : le 8 juillet 2013.